ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 : LE RENOUVEAU POLITIQUE ET LA BONNE GOUVERNANCE EN FRANCE NE S’ARRÊTERONT PAS A L'ELYSEE

Publié le par Emmanuel Nkunzumwami

      Et si les élites politiques françaises et les élus arrêtaient de se définir par rapport à la situation géographique dans l’hémicycle du Parlement, vu du perchoir : extrême droite ; droite ; centre ; gauche ; extrême gauche ; pour nous dire clairement LES VALEURS qu’elles défendent pour LA FRANCE ! Les Français ne les ont manifestement pas bien comprises...
Pourquoi les Français et les Francophones africains, par contagion culturelle et coloniale, se définissent toujours par CE QU’ILS SONT et NON PAR CE QU'ILS FONT ? Ce sont désormais les citoyens qui les évaluent à leurs résultats. Et puisque la gauche et la droite de gouvernement, restées longtemps dans « Tu fais et je défais ! » à chaque alternance, les Français se tournent vers d’autres horizons...
      Et ce sont nos dirigeants installés dans les ors de la République qui crient à la trahison des électeurs ? On n’inverserait pas les rôles, non ? Qui a trahi Qui et Comment ? Et, convaincus de leur bon droit, nos dirigeants ne se remettent pas en question. Ils ont l’expérience du pouvoir, dit-on ! Mais, quelle expérience : avec le chômage scotché à 10%, l’endettement à près de 100%, le déficit du commerce extérieur toujours en déficit abyssal, la croissance atone avec 1,1% en 2016, lorsque de nombreux pays de la zone euro se portent très nettement mieux que la France ?
L’on constate néanmoins que la France change, dans un monde en pleines mutations et en total bouleversement... Il n'y a que nos grands élus et nos dirigeants qui ne veulent pas changer !

      Le 7 mai 2017, les Français ont changé de président. Le 18 juin 2017, ils changeront d’élus à l'Assemblée nationale. Tous ceux qui ont déjà exercé plus de 2 mandats devraient avoir la décence de se retirer de la candidature aux législatives. Sinon, ce sont les électeurs qui pousseront dehors ceux qui ont déjà usé leur siège à l'Assemblée nationale, ou qui ont souvent alterné entre plusieurs mandats parlementaires et des postes ministériels. Ils sont tous associés à la gouvernance des trente dernières années !

      Le mouvement du Renouveau et de la bonne Gouvernance ne s'arrêtera pas à l’Élysée.

      Ouvrons les yeux et tendons les oreilles pour observer les attentes des Français, désemparés, inquiets, et demandeurs de sens à leurs dirigeants.
La qualification de Marine Le Pen pour le second tour avait été prévue et expliquée dans chacun de ces cinq livres ci-dessous, de 2014 à 2016.
Le Pôle des « Souverainistes », que nous avons constitué dans nos analyses électorales avec Le Front national (FN), Debout la France (DLF) et Union populaire républicaine (UPR), -les deux derniers mouvements ayant été créés par d’anciens cadres de l’Union pour un mouvement populaire (UMP)-,  avait déjà été projeté en 2016 à un score cumulé national de 28% au 1er tour du 23 avril 2017, en vue de permettre au leader de ce pôle d’accéder au second tour de l’élection présidentielle. Ce pôle a totalisé 27% à l’issue du 1er tour de cette élection. Il n’y a donc que nos élites politiques et nos dirigeants qui ont été surpris des résultats du 1er tour ! Les législatives arrivent en juin. Ces livres donnent des situations relatives de chaque pôle : Souverainistes, Union de la gauche et Union de la droite, dans chaque commune, en France métropolitaine et dans les Outre-mer dans « La conquête de l’extrême droite en France » (2014) ; dans le Pas-de-Calais avec « La France inquiète face à son avenir » (2016) ; dans le département du Nord et dans les Hauts-de-France, avec « Le Nord face au danger populiste » (2016) ; ainsi que dans chacune des communes de l’Île-de-France, avec « La diversité des électeurs de l’Île-de-France » (2016) et « Les enjeux électoraux de Paris et la grande couronne » (2017).

Tous ces livres sont accessibles aux Editions L’Harmattan ou encore sur ce lien : Librairie Flammarion, Paris.
ou encore : Librairie Gallimard, Paris
ou même sur le site amazon.

      Lorsque l’on parcourt les résultats du 1er tour de l’élection présidentielle en France, l’on constate une évolution tout à fait prévisible telle qu’elle a été décrite dans « La France inquiète face à son avenir ». La situation s’est même accélérée, puisque nous avions décrit six régions qui étaient sous la forte pression du Front national, et que ces régions sont désormais passées à sept lors de cette élection présidentielle du 23 avril 2017. Il s’agit de l’ensemble des régions du nord-nord-est de la France (Normandie, Hauts-de-France, Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté), du sud-sud-est (Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur), auxquelles s’est ajoutée le Centre-Val de Loire. La particularité de ces régions, outre les situations socio-économiques dégradées qui accélèrent l’audience en faveur des partis souverainistes et de la France insoumise, proposée par Jean-Luc Mélenchon, réside dans la participation aux élections au-dessus de la moyenne nationale dans la forte majorité de leurs départements. Alors que, sur le plan national, la participation est de 77,8%, Emmanuel Macron arrive en tête, avec 24,0%. Marine Le Pen suit avec 21,3%. L’écart est alors de 2,7 points. François Fillon réalise 20,0% et Jean-Luc Mélenchon obtient 19,6%. Les bulletins blancs ou nuls ne représentent que 2,6% des votants. Dans les sept régions soumises à la pression du Front national, les résultats sont totalement différents.

Aussi, nous restituons des résultats du 1er tour dans ces régions.

1°-En Normandie, Marine Le Pen domine l’élection, et devance Emmanuel Macron de 1,6 point. La participation est de 80,9% (supérieure à la moyenne nationale) et les bulletins blancs ou nuls ne représentent que 2,5% des votants normands. Mais au second tour, Emmanuel Macron obtient 62,0% (néanmoins, sous la moyenne nationale de 66,1%). Les bulletins blancs passent de 1,8% à 9,0% des votants. C'est une situation dont il faudra également tenir compte dans l'exercice du pouvoir.

 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

Liste des candidats

Voix

% Inscrits

% Exprimés

Ecart / M.LE PEN

Voix

% Exprimés

Mme Marine LE PEN

452 586

18,87

23,93

 

621 552

38,04

M. Emmanuel MACRON

422 960

17,64

22,36

1,6

1 012 287

61,96

M. François FILLON

370 105

15,43

19,57

4,4

  

M. Jean-Luc MÉLENCHON

362 426

15,11

19,16

4,8

  
       
 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

2 398 182

 

 

2 397 069

 

 

Abstentions

458 364

19,11

546 992

22,82

Votants

1 939 818

80,89

1 850 077

77,18

Blancs

35 209

1,47

1,82

165 845

6,92

8,96

Nuls

13 181

0,55

0,68

50 393

2,1

2,72

Exprimés

1 891 428

78,87

97,51

1 633 839

68,16

88,31

 

2°-Dans les Hauts-de-France, Marine Le Pen s’impose largement dans l’élection présidentielle avec 11,5 points d’avance devant Emmanuel Macron. Même la gauche radicale obtient un score supérieur à celui de ce dernier. La participation est pourtant comparable à la moyenne nationale (78,2%), mais avec la part des bulletins blancs ou nuls inférieure (2,5%). Les scores du second tour donnent une forte progression à Marine Le Pen, même si Emmanuel Macron emporte une large victoire avec 52,9%. Le résultat de 47,1% de Marine Le Pen interroge les acteurs politiques et économique de la Région et indique d'importants efforts pour l'Etat.

 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

Liste des candidats

Voix

% Inscrits

% Exprimés

Ecart /M. LE PEN

Voix

% Exprimés

Mme Marine LE PEN

1 003 216

23,65

31,04

 

1 331 352

47,06

M. Jean-Luc MÉLENCHON

633 313

14,93

19,59

11,5

 

M. Emmanuel MACRON

630 285

14,86

19,5

11,5

1 497 756

52,94

M. François FILLON

521 373

12,29

16,13

14,9

  
       
 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

4 241 887

 

 

4 241 546

 

 

Abstentions

925 193

21,81

1 060 187

25

Votants

3 316 694

78,19

3 181 359

75

Blancs

58 622

1,38

1,77

252 154

5,94

7,93

Nuls

25 548

0,6

0,77

100 097

2,36

3,15

Exprimés

3 232 524

76,2

97,46

2 829 108

66,7

88,93

3°-Dans la région du Grand-Est, Marine Le Pen creuse l’écart également devant Emmanuel Macron, avec 7,1 points d’avance. C’est François Fillon qui réussit la 3e position, avec 19,7%, mais avec 8,1 points derrière Marine Le Pen. La participation est supérieure à la moyenne nationale, avec  78,7%, alors que les bulletins blancs et nuls ne sont que de 2,5% des votants. Au second tour, Emmanuel Macron gagne avec 57,9%. Il est alors important de noter le score de 42,1% pour Marine Le Pen, et qui exprime de fortes attentes de la Région Grand-Est et de l'Etat.

 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

Liste des candidats

Voix

% Inscrits

% Exprimés

Ecart /M. LE PEN

Voix

% Exprimés

Mme Marine LE PEN

825 604

21,31

27,78

 

1 089 389

42,06

M. Emmanuel MACRON

615 776

15,9

20,72

7,1

1 500 668

57,94

M. François FILLON

586 390

15,14

19,73

8,1

  

M. Jean-Luc MÉLENCHON

484 810

12,52

16,31

11,5

  
    

 

  
 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

3 873 402

 

 

3 873 152

 

 

Abstentions

825 831

21,32

956 187

24,69

Votants

3 047 571

78,68

2 916 965

75,31

Blancs

55 656

1,44

1,83

249 294

6,44

8,55

Nuls

20 290

0,52

0,67

77 614

2

2,66

Exprimés

2 971 625

76,72

97,51

2 590 057

66,87

88,79

4°-Dans la Bourgogne-Franche-Comté, Marine Le Pen continue de devancer Emmanuel Macron, avec 3,2 points d’écart, et elle réalise 5,4 points devant François Fillon. La participation est de 79,4%, mais les bulletins blancs ou nuls représentent 2,8% des votants contre 2,6% en moyenne nationale. Les électeurs mécontents deviennent proportionnellement plus nombreux en Bourgogne-Franche-Comté que dans la moyenne nationale. Le taux de participation baisse de deux points, mais, les bulletins blancs passent de 2,0% à 9,4% des votants. C'est une expression d'inquiétude que le nouveau pouvoir devra entendre.

 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

Liste des candidats

Voix

% Inscrits

% Exprimés

Ecart /M. LE PEN

Voix

% Exprimés

Mme Marine LE PEN

387 662

19,37

25,09

 

533 402

39,52

M. Emmanuel MACRON

338 191

16,9

21,89

3,2

816 259

60,48

M. François FILLON

304 391

15,21

19,7

5,4

  

M. Jean-Luc MÉLENCHON

276 958

13,84

17,93

7,2

  
    

 

  
 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

2 001 656

 

 

2 001 341

 

 

Abstentions

412 997

20,63

453 254

22,65

Votants

1 588 659

79,37

1 548 087

77,35

Blancs

31 180

1,56

1,96

145 578

7,27

9,40

Nuls

12 573

0,63

0,79

52 848

2,64

3,41

Exprimés

1 544 906

77,18

97,25

1 349 661

67,44

87,18

5°-Dans le Centre-Val de Loire, Marine Le Pen devance de peu Emmanuel Macron, avec 0,4 point. François Fillon y réalise un score supérieur à la moyenne nationale, soit 21,0% contre 20,0%. Même si la participation est importante, avec 80,3%, la part des bulletins blancs ou nuls s’élève à 2,7% des votants de cette région. Ces résultats indiquent que la montée des scores du Front national est devenue structurelle dans le pays, et qu’elle confirme que ce parti est bien diffusé dans tout le corps électoral. Une bonne participation des électeurs ne réduit donc pas la part relative du Front national. Mais, le second tour mobilise fortement contre le Front national. Emmanuel Macron obtient 63,3%. Cependant, les bulletins blancs passent de 1,5% à 9,3% des votants. Le nouveau pouvoir devra convaincre cette partie des Français toujours inquiets.

 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

Liste des candidats

Voix

% Inscrits

% Exprimés

Ecart /M. LE PEN

Voix

% Exprimés

Mme Marine LE PEN

329 470

18,03

23,08

 

451 073

36,69

M. Emmanuel MACRON

323 725

17,71

22,68

0,4

778 284

63,31

M. François FILLON

300 325

16,43

21,04

2,0

  

M. Jean-Luc MÉLENCHON

252 308

13,8

17,67

5,4

  
    

 

  
 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

1 827 657

 

 

1 827 599

 

 

Abstentions

360 765

19,74

425 868

23,3

Votants

1 466 892

80,26

1 401 731

76,7

Blancs

27 910

1,53

1,90

129 843

7,10

9,26

Nuls

11 368

0,62

0,77

42 531

2,33

3,03

Exprimés

1 427 614

78,11

97,32

1 229 357

67,27

87,7

6°-Dans la Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marine Le Pen s’impose devant François Fillon de 5,8 points et devance Emmanuel Macron de 9,2 points. Pourtant, la participation est supérieure à la moyenne nationale, soit 78,8%, alors que la part des bulletins blancs ou nuls est inférieure à la moyenne nationale, soit 2,1% des votants contre 2,6% au plan national. Placés devant le choix entre la gauche, la droite et le Front national, les électeurs de la région PACA préfèrent donc le Front national. Ce dernier a failli emporter la gestion de cette région ; il en a été empêché par le retrait de l’Union de la gauche, et l’appel de celle-ci à faire barrage au FN lors des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015. Au second tour, Emmanuel Macron gagne avec 55,5%, mais avec une hausse des bulletins blancs ou nuls de 2,1% à 11,2% des votants. Les électeurs de Marine Le Pen (44,5%) et les inquiets ayant choisi les votes blancs ou nuls ont besoin d'être rassurés. 

 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

Liste des candidats

Voix

% Inscrits

% Exprimés

Ecart /M. LE PEN

Voix

% Exprimés

Mme Marine LE PEN

774 781

21,72

28,16

 

1 049 346

44,53

M. François FILLON

615 524

17,25

22,38

5,8

  

M. Emmanuel MACRON

520 978

14,6

18,94

9,2

1 307 165

55,47

M. Jean-Luc MÉLENCHON

515 415

14,45

18,74

9,4

  
    

 

  
 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

3 567 740

 

 

3 565 153

 

 

Abstentions

756 902

21,22

912 790

25,6

Votants

2 810 838

78,78

2 652 363

74,4

Blancs

44 480

1,25

1,58

227 473

6,38

8,58

Nuls

15 421

0,43

0,55

68 379

1,92

2,58

Exprimés

2 750 937

77,11

97,87

2 356 511

66,1

88,85

7°-Dans la région Occitanie, Marine Le Pen s’est surtout imposée sur les terres de l’ancienne région Languedoc-Roussillon. Mais, le total de ses suffrages atteint 23,0%, devant Emmanuel Macron qui réalise 22,3%, soit une avance de 0,7 point. Terres historiques de la gauche, Jean-Luc Mélenchon y a réalisé le 3e score de 22,1%, devant François Fillon qui ferme le quatuor de tête, avec 17,1%, avec 5,9 points loin derrière Marine Le Pen. Au second tour, Emmanuel Macron parvient à convaincre les électeurs de J-L. Mélenchon et de F. Fillon  pour remonter son score à 63,0%. Mais, les bulletins blancs passent de 1,7% à 9,3% des votants. Ils expriment un message qu'il faudra entendre rapidement.

 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

Liste des candidats

Voix

% Inscrits

% Exprimés

Ecart /M. LE PEN

Voix

% Exprimés

Mme Marine LE PEN

762 087

18,17

22,98

 

1 035 009

37,02

M. Emmanuel MACRON

740 031

17,64

22,32

0,7

1 761 100

62,98

M. Jean-Luc MÉLENCHON

734 193

17,5

22,14

0,8

  

M. François FILLON

566 036

13,5

17,07

5,9

  
       
 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

4 194 294

 

 

4 193 906

 

 

Abstentions

794 467

18,94

977 014

23,3

Votants

3 399 827

81,06

3 216 892

76,7

Blancs

56 860

1,36

1,67

299 591

7,14

9,31

Nuls

27 267

0,65

0,8

121 192

2,89

3,77

Exprimés

3 315 700

79,05

97,53

2 796 109

66,67

86,92

La région de l'Île-de-France fait partie des régions ayant fait l'objet d'une étude approfondie, commune par commune, pour analyser les évolutions de sa sociologie électorale depuis 2010.

8°-Dans la région Ile-de-France, Marine Le Pen ne parvient pas à imposer le rythme. C’est la région la plus importante des régions les plus favorables à Emmanuel Macron. C’est le moteur économique et politique de la France. Au 1er tour, les Franciliens ont réalisé une participation de 79,9% contre une moyenne nationale de 77,8%. Au second tour, elle atteint 74,7% contre 74,6% au niveau national. Mais alors, que les bulletins blancs ou nuls représentent 8,5% et 3,0% des votants au niveau national, ces proportions sont de 7,6% et 2,0% en Île-de-France. Cette région a donc fortement contribué à la victoire d’Emmanuel Macron, avec 78,7% contre 66,1% au niveau national.

 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

Liste des candidats

Voix

% Inscrits

% Exprimés

Ecart /E. MACRON

Voix

% Exprimés

M. Emmanuel MACRON

1 612 516

22,4

28,63

 

3 825 997

78,72

M. François FILLON

1 249 586

17,36

22,19

6,4

 

M. Jean-Luc MÉLENCHON

1 224 978

17,02

21,75

6,9

Mme Marine LE PEN

708 026

9,83

12,57

16,1

1 033 997

21,28

       
 

1er tour - 23/04/2027

2e tour - 07/05/2017

 

Nombre

% Inscrits

% Votants

Nombre

% Inscrits

% Votants

Inscrits

7 199 231

 

 

7 194 953

 

 

Abstentions

1 447 722

20,11

1 820 252

25,3

Votants

5 751 509

79,89

5 374 701

74,7

Blancs

87 595

1,22

1,52

407 062

5,66

7,6

Nuls

32 458

0,45

0,56

107 645

1,5

2,0

Exprimés

5 631 456

78,22

97,91

4 859 994

67,55

90,42

 

Conclusion :

L’on constate que, dans les sept grandes régions (telles qu'elles sont indiquées ci-dessus) issues du regroupement d’anciennes régions constitutives, après l’application de la loi NOTRé en 2015, Marine Le Pen s’est souvent largement imposée devant ses trois autres grands concurrents qui ont obtenu plus de 10% des suffrages exprimés. L’on observe que :

1-la participation est partout supérieure à la moyenne nationale, au 1er tour. Ce n’est donc pas une baisse de participation d’électeurs qui a favorisé le Front national. Il est aujourd’hui disséminé dans tout le corps électoral.

2-La part des bulletins blancs ou nuls qui caractérise le taux de mécontentement des électeurs après l’abstention est compris entre 2,1% et 2,8% des votants, alors qu’il est de 2,6% en moyenne nationale. Ils ne sont donc pas significativement plus mécontents que le reste des électeurs français. Après les élections régionales de décembre 2015, le vote en faveur du Front national se structure et s’enracine. Mais, au second tour, la part des bulletins blancs dépasse la moyenne nationale (8,5% des votants) en Normandie, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire et en Occitanie. En Île-de-France, ce taux baisse à 7,6%.

3-La victoire du second tour a particulièrement été arbitrée par les électeurs des deux derniers du quatuor de tête, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon, auxquels se sont ajoutés de nouveaux électeurs du second tour.  Aussi, Emmanuel Macron réalise 66,1% en moyenne nationale, alors que ce score varie entre 52,9% (dans les Hauts-de-France) et 63,3% (dans le Centre-Val de Loire). L'Île-de-France (78,7%) est la grande région qui a le plus contribué à la victoire d'Emmanuel Macron. A l'opposé, Marine Le Pen, pour le Front national, a emporté la victoire dans les départements de l'Aisne (52,9%) et du Pas-de-Calais (52,1%). Elle a obtenu 49,3% en Haute-Saône, puis 49,2% dans le Var. Ces scores interrogent tous les dirigeants.

4-Le Front républicain n’a pas eu lieu véritablement ; c'est donc la victoire d'un homme et de la dynamique de son équipe de campagne.

  1. contrairement à 2002, la qualification de Marine Le Pen au second tour n'est nullement une surprise, c’est même un non-événement. Donc, les gouvernants ont eu tout loisir de s'y préparer depuis 2014, lorsque ce parti est devenu la première formation politique française au Parlement européen et qu’elle a failli emporter les élections régionales dans les Hauts-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur, en décembre 2015. Cependant, les candidats issus des primaires des grandes coalition de la droite et de la gauche, censés entrer en duel avec Marine Le Pen au second, se sont effondrés au 1er tour.
  2. Le front républicain est devenu un passe-partout pour défendre les gouvernements installés, et masquer la surdité et l'incapacité de nos dirigeants de droite et de gauche à répondre aux attentes des Français. La colère des électeurs en 2015 est toujours vive dans 7 régions sous pression FN. Ils l’ont manifesté à nouveau au 1er tour de l’élection présidentielle de 2017. La victoire d'Emmanuel Macron est, à ce titre, une victoire personnelle contre les connivences des systèmes de partis.
  3. Le Front national est un parti légal. Ses électeurs sont aussi français que les autres. Ils expriment leurs attentes à leur façon et élever les Français contre les autres, cela n’est pas une méthode de bonne gouvernance. Le front républicain ne répond donc pas aux attentes des millions d’électeurs qui expriment leurs inquiétudes sur l’avenir à travers le vote en faveur du Front national. C'est à la racine des mécontentements qu'il faut résoudre le problème. Le front républicain des Français contre d'autres Français ne fait plus sens en 2017. D’autant que les élections législatives feraient éclater ce front républicain : chaque formation tentera de s’imposer avec ses propres élus pour peser sur les orientations politiques du quinquennat. Il a été difficile aux dirigeants autour des candidats battus de mobiliser leurs électeurs en faveur de celui qu’ils combattaient jusqu’au 23 avril 2017, au prétexte que son programme était dangereux pour le pays, et ensuite de dire aux mêmes électeurs qu’ils votent massivement pour lui. Sachant qu’aux élections législatives, ils vont à nouveau expliquer aux mêmes électeurs que le programme présidentiel du nouveau président élu sera dangereux, sinon improductif pour la France. Et ces différents revirements en moins de deux mois ont déstabilisé nombre d'électeurs, qui sont alors passés au "vote blanc".
  4. Enfin, la légitimité du président élu réside dans la victoire personnelle obtenues grâce au rassemblement des électeurs sur sa candidature, et non par le rejet organisé et appuyé des autres partis contre son adversaire. La victoire d'Emmanuel Macron démontre bien que ce sont des électeurs qui votent, en leur âme, conscience et raison, et non les partis politiques.

    Emmanuel Nkunzumwami,
    Essayiste
    Facebook
    Twitter
    Nouvelle dynamique

Publié dans Etudes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article