LA MONTEE DE L'EXTREME DROITE EN FRANCE

Publié le par Nouvelle Dynamique

EXTREME-DROITE-copie-1.jpgLa France, comme le reste de l'Europe, traverse une crise d'identité, une perte de sens sur l'humanisme, une crise économique et industrielle profonde, une décomposition sociale où les liens se perdent, une période de doute où elle se sent noyée dans un monde qui lui était alors totalement inconnu. La France et l'Europe ont longtemps été habituées à dominer le monde (économique, culturel, industriel, militaire, etc.) car l'histoire s'est toujours construite dans les confrontations entre les riches et les pauvres, entre les forts et les faibles ; les premiers dominant les seconds. Mais ces repères se brouillent avec la mondialisation. Les pays industrialisés historiques découvrent une crise longue, incontrôlable, difficilement maîtrisable et dont on ne voit plus bien la sortie. Les peuples commencent à se rebeller, à s'inquiéter de leur avenir, à ressortir tous les relents de la haine et de la xénophobie. Les langues se délient, et les replis identitaires s'exacerbent. La peur de l'autre, celui qui vient manger notre pain et se faire soigner chez nous, celles et ceux qui ne travaillent pas et ne cotisent pas en France, mais qui bénéficient de nos aides sociales, de notre généreuse "Aide Médicale d'Etat", de nos allocations familiales et du RSA sans travailler... Celles qui n'ont jamais travaillé, mais qui profitent des aides financières diverses à la maison grâce à de nombreux enfants (de pères souvent non déclarés), jusqu'à dépasser largement les revenus du travail des personnes diplômées ou qualifiées, qui, elles se lèvent tôt et se couchent tard pour le travail afin d'assurer les fins de mois difficiles... Et que dire de celui qui vient me prendre le boulot que je n'ai plus, l'Etranger qui vient déstabiliser le village, et même qui vient prendre des responsabilités pour me commander chez moi, dans mon pays... Toutes ces situations variées, mal vécues en temps de crise, provoquent des réactions primaires. Même les politiques se laissent piéger dans un discours policé contre les investisseurs étrangers qui "n'aiment pas la France". La France, on l'aime ou on la quitte, disait Jean-Marie Le Pen, le fondateur du Front national ! Ce discours, aujourd'hui banalisé, ne peut-il pas s'appliquer à un industriel de l'acier ou tout autre investisseur étranger en France qui veut priver les Français de leur emploi ? Lorsqu'un ministre de la République affirme publiquement qu'un aciériste étranger qui a investi en France "doit partir, parce qu'il n'a pas respecté la France" et que son usine "sera nationalisée", il envoie un message subliminal à l'inconscient de l'extrême droite pour alimenter et valider ses thèses de haine de l'Etranger qui vient saccager le patrimoine de la France ! Peu importe le manque de raisonnement approfondi sans passion, et apaisé sur les réalités économiques. Les responsables politiques républicains, de la gauche comme de la droite, ont nourri, à l'insu de leur gré, le discours de l'extrême droite sur les thèmes de l'Europe, l'immigration, l'échec de l'intégration, le chômage, la natalité, la peur des Etrangers, etc. Le simplisme de l'approche des problèmes engendre toujours le rejet de l'effort... Certains citoyens ont le sentiment que les pouvoirs de la gauche ou de la droite démocratiques les ont ignorés, ou même les ont trahis. Ils se réfugient alors dans le discours simpliste, mais qui promet le bonheur à tous, lorsque les Etrangers seront renvoyés chez eux ! Mais pour rien au monde, ils pourraient admettre qu'ils sont racistes. Non, le raciste, c'est toujours l'autre... Certains se cachent derrière leurs pouvoirs pour exercer leur droit à la haine, dans les palais de la République, dans les entreprises et dans diverses fonctions publiques et privées où ils peuvent "discriminer et écraser" le Noir et l'Arabe, sous couvert de la loi de répression de la délinquance !


Pour assurer la sécurité des Français, les racistes ont leurs cibles déjà visibles... Ces cibles ont des "noms" à consonances étrangères, elles ont une couleur identifiable... et c'est encore plus facile lorsque les victimes sont nées hors de France ! Oui, les Européens racistes se cachent partout où ils peuvent servir la cause de l'extrême droite... Et dans le secret de l'isoloir, le bulletin glissé discrètement dans l'enveloppe porte bien le candidat de l'extrême droite. Et quand, on interroge ceux qui veulent bien s'exprimer, ils répondent sans hésiter... je ne suis pas d'accord avec le gouvernement ! de gauche comme de droite, d'ailleurs... ils sont tous laxistes ! Mais moi, je ne suis pas d'extrême droite, oh la la ! Non. Seulement je vote extrême droite par protestation... Tout pour les riches, et rien pour nous ! Et en plus, il y a trop d'Etrangers en France... Ils ont tout ce qu'ils veulent et nous, chez nous, on a rien !!! Ah bon ! Et si l'extrême droite arrivait au pouvoir ? Cela changerait tout et tout le monde aurait du travail, un logement et de l'argent ! Et comment alors ? Je ne sais pas, mais c'est ce qu'ils nous ont promis... Dans une brasserie, un candidat d'extrême droite offre un café à tout le monde et cela suffit à rassurer les électeurs. Et si les promesses n'engageaient que ceux qui les écoutent ! C'est dans la séduction du discours, dans le simplisme du message, dans les promesses du bonheur dans une France rêvée, que les idéologues de l'extrême droite construisent le déclin de la France et de l'Europe... Et pendant ce temps, les pays émergents accélèrent le rythme pour occuper tous les marchés internationaux... 

 

Vous vous passionnez pour les évolutions politiques, économiques, sociales et des relations humaines en France. Vous voudriez analyser les déterminants qui poussent les Français à voter pour telle ou telle orientation politique ! Les élections municipales de mars 2014 approchent, et le Front national a déjà élaboré sa stratégie de conquête des territoires, partout en France. Quelle est la situation des autres partis politiques en France en 2012 ? Qu'est-ce qui pousse nos concitoyens à se tourner vers l'extrême droite ? De quels moyens disposent la gauche et la droite républicaines pour contrer la montée fulgurante de l'extrême droite en France ? Comment l'extrême droite s'organise-t-elle pour conquérir le pouvoir dans les collectivités locales dès 2014, pour ensuite accéder au pouvoir dans des collectivités territoriales en 2015 et s'installer enfin à l'Elysée en 2017 ?

 

Un ouvrage unique en FranceLA MONTEE DE L'EXTREME DROITE EN FRANCE, -le cas du département de la Somme- vient de paraître aux Editions L'Harmattan. Cet ouvrage tente d'analyser les déterminants qui favorisent la montée de l'extrême droite en France, avec des données analysées, depuis l'élection présidentielle du 21 avril 2002 jusqu'à l'élection présidentielle du 6 mai 2012, et toutes les élections nationales et locales intermédiaires. Il étudie les évolutions du paysage de tous les partis politiques en France, de l'extrême gauche à l'extrême droite, avec des alliances idéologiques pour certains, des ententes stratégiques et des engagements tactiques pour les autres, en vue d'attirer et fidéliser les électorats. Les résultats nationaux sont étudiés et comparés à ceux du département. Le CD inclus fournit les données par commune, par canton et par circonscription de toute la Somme, avec des illustrations graphiques, qui permettent d'entrer dans les détails des communes, des cantons et des circonscriptions.... L'ouvrage décrit une méthodologie d'analyse valable pour toutes les communes, tous les cantons, toutes les circonscriptions et tous les départements en France.    

 

Vous pouvez accéder au site de l'Editeur pour ce livre, et même le commander directement directement par internet, en cliquant ici :

  

 

Le lecteur trouvera dans cet ouvrage les résultats commentés de toutes les élections en France, depuis l'élection présidentielle de 2007 qui a consacré la victoire de Nicolas Sarkozy, et les élections intermédiaires depuis cette date jusqu'à l'élection présidentielle de 2012, qui a tourné la page du pouvoir de la droite en faveur de François Hollande. Il tente de comprendre les évolutions de la sociologie électorale française à travers les faits. Mais, il interroge aussi sur les actions des responsables politiques... en attendant la prochaine élection présidentielle de 2017 ! Et si les électeurs français, comme ils le disent de plus en plus nombreux, voulaient tout essayer ! Après la droite avec Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), puis la gauche (1981-1995) avec François Mitterrand, puis la droite à nouveau (1995-2012) avec Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, puis la gauche à nouveau (2012-2017) avec François Hollande... mais avec la persistance et même l'accroissement des difficultés pour la majorité des Français, que Jacques Chirac avait résumées par "la fracture sociale" (déjà en 1995 !), pourquoi ne pas essayer l'extreme droite, puisqu'elle se présente en bonne position : le Front national n'est-il pas le troisième parti de France, après l'UMP et le Parti socialiste en 2012 ? Dans de nombreuses circonscriptions, le Front national est même arrivé en tête de tous les partis et de toutes les alliances de droite et de gauche lors de l'élection présidentielle du 22 avril 2012... Et s'il prenait le pouvoir en 2017 à son tour ?  Dans la France de 2012, la démocratie est l'alternance entre la droite, représentée par l'UMP (et ses partenaires), et la gauche, représentée par la Parti socialiste (et ses alliés), avec l'arbitrage de l'extrême droite, représenté par le Front national. Qui sera alors l'arbitre en 2017 ? Quelques pistes de réflexions sont proposées dans cet ouvrage.

 

Bien entendu, l'auteur de cet ouvrage, Emmanuel Nkunzumwami sera honoré de répondre à vos questions dans un échange-débat ouvert avec les personnes intéressées, et dédicacer ses ouvrages.

 

Emmanuel Nkunzumwami

Auteur de La Nouvelle dynamique politique en France et de La Montée de l'extrême droite en France.

Analyste politique sur Radio Africa n°1

Publié dans emmankunz

Commenter cet article

AMEN 13/05/2013 18:39


On croit rêver, la FRANCE devient peu à peu le trou à merde de la planète et nous voyons de part et d'autre nos grands penseurs, moralistes et donneurs de leçons qui jouent les vierges
effarouchées!!!!!!!!!Vous n'y changerez rien, l'histoire se répète immuablement, comme la rotation de la terre autour du soleI.  Réveil brutal assuré sous
peu.......................................

Nouvelle Dynamique 14/05/2013 01:03



Bonjour Amen.


Je peux comprendre votre déception lorsque nous pensons que la France a perdu certaines batailles, mais qu'elle n'a pas perdu la guerre... Vous pouvez avoir vos raisons de désespérer de la
France, notamment parce qu'elle ne réussit pas à intégrer avec succès celles et ceux qu'elle a accueillis, mais qu'elle refuse de considérer comme ses propres citoyens. Néanmoins, je continue de
penser que tout n'est pas perdu et que la France dispose de ressources et des capacités technologiques qu'elle peut avantageusement exploiter... L'Afrique vit des réalités telles qu'elle ne peut
s'en sortir seule ! Mais en même temps, les temps coloniaux sont révolus et loin derrière nous ; les Africains devraient alors exiger des partenariats gagnants plutôt que que de s'enfermer dans
les révoltes. On ne nourrit pas ses enfants avec les larmes et la haine... A nous tous de mettre la main à la pâte pour construire le progrès pour tous, demain !



sylvie debeaumont 28/02/2013 20:57


Livre à lire absolument, excellente analyse concernant cette réelle montée de l'extrême droite...souhaitable de le lire avant les municipales de 2014! Tous mes compliments à l'auteur pour la
réalisation de cet ouvrage autant pour les détails que pour les précisions explicatives.

Nouvelle Dynamique 01/03/2013 16:50



Merci beaucoup Sylvie. En effet, cet ouvrage a été écrit à partir d'un constat de cette montée fulgurante de l'extrême droite dans les résultats électoraux en France depuis 2008... Il est vrai
que la part de l'extrême droite "culturelle" est plus forte en Picardie, par rapport à l'extrêm droite "idéologique" des régions plus riches et mieux dotées en France et en Europe ; car la montée
de l'extrême droite devient un phénonmène européens (Autriche, Hongrie, Grèce, etc.). Combattre l'extrême droite nécessite alors de comprendre ses ressorts (économiques, culturels, politiques,
etc.) et connaître les territoires sur lesquels elle se développe. Aussi, nous avons porté une attention particulière sur le département de la Somme, mais la démarche méthodologique est
reproductible dans tous les départements français. Comme vou sl'indiquez à juste titre, c'es un outil de travail indispensable pour gagner les prochaines batailles électorales (les
municipales et les européennes de 2014, les territoriales de 2015 et les législatives de 2017). Merci donc d'encourager et de recommander la lecture de cet ouvrage qui délivre le mode opératoire
contre la montée de l'extrême droite en France. Respectueux hommages.