LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

Publié le par Nouvelle Dynamique

18 JUIN 2011 

La France est une grande nation qui a traversé de nombreuses époques troubles de son histoire. Les conflits entre les Gaulois et les Romains, l’expansion du royaume après sa stabilisation grâce à l’alliance entre l’Eglise Catholique et les Rois de France depuis Clovis. Mais l’hégémonie de la Foi Catholique romaine devenue l’unique référence religieuse du royaume s’échoue dans les guerres de religion du 16ème siècle suite à l’émancipation apportée par le moine allemand, Martin Luther en 1621 et propagée en France et en Suisse par de nombreux réformateurs, dont le plus célèbre est Jean Calvin. Les guerres de religion, les Catholiques combattant les Protestants considérés comme hérétiques, emportant les Juifs dans la foulée, ravagent le Royaume dont une partie de sa population réformée se réfugie en Europe du Nord et en Amérique… Malgré l’Edit de Nantes du 13 avril 1598 sous l’égide du roi Henri IV, la France retombe dans les guerres meurtrières après la révocation de ce même édit de Nantes par Louis XIV intervenue le 18 octobre 1685. Le sujet du roi Louis XIV doit être Catholique ; à défaut, il perd l’identité civile. Mais les persécutés ne perdent pas courage puisqu’ils participent activement à la Révolution de 1789 et la République née de cette Révolution reconnaît les droits à travers la Liberté, l’Egalité et la Fraternité pour tous les citoyens de la République.

Par la suite, la France sera impliquée dans de nombreux nouveaux conflits, depuis les guerres de conquêtes napoléoniennes, la défaite devant la puissance de feu de l’empire germanique en 1870-1871 où la France perd l’Alsace et la Lorraine au profit de l’empire allemand, suivie immédiatement de la guerre mondiale de 1914-1918 où, grâce à l’intervention des Alliés Américains et Britanniques, elle récupère l’Alsace-Lorraine par le Traité de Versailles du 28 juin 1919. L’Empire Allemand conquérant est démantelé en cédant 1/7ème de son territoire et 10% de sa population à la France (Alsace-Lorraine), la Belgique, la Pologne (Corridor de Dantzig jusqu'à la mer Baltique), à la Tchécoslovaquie (la Région des Sudètes) et en perdant également ses colonies en Afrique et en Asie. Néanmoins, cela ne lui interdit pas de recommencer ses revendications territoriales avec Adolf Hitler à la tête de son parti nazi dès juin 1938 pour annexer une grande partie de l'actuel Etat Tchèque, et de traverser à nouveau le Rhin et les Ardennes pour mettre à genoux la France dès mai 1940. Et en juin de la même année, la moitié nord et la façade atlantique à l'ouest de la France sont déjà occupées par l'armée allemande (soit près des 3/5ème du territoire français) et l'Etat Français entrait dans la collaboration avec l’ennemi nazi. Le 16 juin 1940, le Maréchal Philippe Pétain succède à Paul Reynaud à la Présidence du Conseil et le 21 juin 1940, Adolf Hitler impose à la France du Maréchal Pétain ses conditions d'armistice... Dans le même wagon spécial du Généralissime Fernand Foch, à la clairière de Rethondes au milieu de la forêt de Compiègne où avait été signées la capitulation et l'humiliation de l'Empire Allemand et l'armistice du 11 novembre 1918, Adolf Hitler exige que l'armistice soit également signée au même endroit et dans le même wagon pour marquer l'humiliation de la France le 22 juin 1940. Mais un homme s'était déjà levé et avait lancé un appel à la BBC de Londres le 18 juin 1940 pour une France combattante et résistante contre l’occupant ; cet appel du Général de Gaulle est resté célèbre, c’est l’appel du refus de la capitulation car il savait que la France pouvait encore compter sur ses Alliés puissants Américains et Britanniques, et sur la contribution des peuples de son empire… En 1940-1945, comme en 1914-1918, la France entrait, malgré elle, dans la mondialisation de la guerre en endurant de lourdes souffrances. 


I.                La France dans le monde depuis les années 1960.

Le poids relatif de la France dans la population mondiale diminue progressivement, ainsi que celui de sa puissance économique même si celle-ci se maintient au 5ème rang mondial. En effet, la France représentait 1,5% de la population mondiale en 1960 et ce rapport est passé à moins de 0,9% en 2010.

Années

1960

1973

1986

2000

2010

2050

Population française
(en millions)

45,7

52,2

55,5

58,8

64,6

73,0

Population mondiale
(en milliards)

3,0

4,1

5,2

6,0

6,8

9,1

Rapport

1,5%

1,3%

1,1%

1,0%

0,9%

0,8%

 

Aujourd’hui, le monde, c’est 6.839,796 millions d’habitants, répartis sur les six continents habités dont l’Antarctique :

-        4.143,327millions d’habitants en Asie, soit 61% de la population mondiale,

-        996,376  millions d’habitants en Afrique, soit 15% de la population mondiale,

-        925,465  millions d’habitants en Amérique, soit 14% de la population mondiale,

-        738,524  millions d’habitants en Europe, soit 11% de la population mondiale,

-        36,104  millions d’habitants en Océanie et l’Antarctique.

On peut projeter que la terre comptera environ de 9 milliards d’humains avant 2050 et que la France, si la population croit de façon favorable, n’en représenterait plus que 0,8%. L’Afrique et l’Asie sont les continents en forte croissance et devraient représenter l’essentiel de la population mondiale à l’horizon 2050.

Sur le plan économique, la France se retrouve en concurrence avec les principaux pays industrialisés historiques de l’Occident mais également en compétition frontale avec les pays émergents dont le nombre et le poids s’accroît régulièrement. Sur les 36 pays ayant réalisé plus de 200 milliards de PIB entre 2008 et 2010, la France représente 4,7% du poids économique et seulement 1,3% de la population totale de ces pays.

Elle ne pèse que 44% de l’économie chinoise qui, elle-même, pèse seulement 39% de la première économie mondiale des Etats-Unis, soit 17% de l’économie américaine. Les puissances émergentes montantes présentent alors trois atouts majeurs : d’importantes populations en forte croissance, la maîtrise de tous les savoir-faire occidentaux et la production à des coûts défiant toute concurrence ; ils réalisent ainsi de très confortables marges brutes en vendant leurs productions en Occident qui dopent leur croissance. En cas de contraction de la consommation extérieure, ils peuvent se rabattre sur leur marché intérieur.

-        Parmi les sept pays industrialisés historiques, l’économie française occupe la 4ème place mais reste en forte compétition avec le Royaume-Uni et l’Italie :

Les pays membres du G7 = principaux pays industrialisés historiques :

Pays du G7

Population
(milliers habitants)

PIB
(Milliards US$)

 PIB/habitant
(US Dollars)

Poids économique

Poids en Population

Etats-Unis

308 745,5

14 660,0

       47 483  

26,8%

6,6%

Japon

127 470,1

5 075,0

       39 813  

9,3%

2,7%

Allemagne

81 471,8

3 352,0

       40 874  

6,1%

1,7%

France

63 136,2

2 555,0

        40 591

4,7%

1,3%

Royaume-Uni

61 524,9

2 183,0

       35 720  

4,0%

1,3%

Italie

60 017,7

2 118,0

       35 435  

3,9%

1,3%

Canada

34 108,8

1 556,0

       45 657  

2,8%

0,7%

 

Les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne se détachent nettement, tant par leur puissance économique que par le poids de leur population dans l’ensemble des 36 pays.

-        Parmi les pays émergents, quatre groupes de pays se dégagent : la Chine et le Brésil sont les grandes puissances émergentes qui s’imposent nettement dans le nouveau paysage économique mondial ; La Russie et l’Inde suivent au coude-à-coude avec une nette expansion de l’Inde aidée par sa proximité culturelle et historique avec l’Afrique (son principal gisement de ressources et d'expansion industrielle) et l’importance de sa population ; les challengers que sont le Mexique, l’Australie, la Corée du Sud et la Turquie d’une part, puis l’Arabie Séoudite, l’Indonésie, l’Argentine et l’Afrique du Sud constituent des pôles d’attractivité économique de leurs zones géographiques d’influence, contribuent à la modification des rapports économiques Sud-Sud et défient l’Occident historique sur ses savoir-faire et leur acquisition à faible coût. Ce nouveau G12 bouscule très fort le G7.

Les membres du G20 = principaux pays émergents ayant rejoint le G7

Pays

Population
(milliers habitants)

PIB
(Milliards US$)

 PIB/habitant
(US Dollars)

Poids économique

Poids en Population

Chine

1341403,7   

5 745,0

         4 283  

10,5%

28,5%

Brésil

192 298,2

2 023,0

       10 471  

3,7%

4,1%

Russie

141 927,2

1 477,0

       10 522  

2,7%

3,0%

Inde

1 210 193,4

1 430,0

         1 176  

2,6%

25,8%

Espagne

45 989,0

1 374,0

       29 875  

2,5%

1,0%

Mexique  

112 322,8

1 085,0

       10 211  

2,0%

2,4%

Australie

22 585,1

994,3

       45 285  

1,8%

0,5%

Corée-Sud

50 060,0

986,3

       20 165  

1,8%

1,1%

Turquie

72 561,3

729,9

       10 479  

1,3%

1,5%

Arabie Séoudite

26 131,7

438,0

       16 778  

0,8%

0,6%

Indonésie

237 512,4

432,9

         1 925  

0,8%

5,1%

Argentine

40 091,3

370,3

         6 609  

0,7%

0,9%

Rep. of South-Africa      

49 991,3

287,2

         5 823  

0,5%

1,1%

  -        Parmi les autres pays influant sur l’économie du monde et présentant un PIB pesant plus de 200 milliards de dollars entre 2008 et 2010, il convient de remarquer de nouveaux pays émergents. Il conviendra également de remarquer que les deux seuls pays africains apparaissant dans ce nouveau paysage mondial sont l’Afrique du Sud (membre du G20) et l’Egypte dont la puissance économique est proche de celle de la Colombie, du Vénézuela et d’Israël malgré ses 82 millions millions d’habitants. Cependant, les nouvelles transformations dans le monde arabe et les évolutions démocratiques en Afrique pourraient contribuer à faire émerger l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Nigeria comme principales puissances africaines de référence.

IDEmmanuel Nkunzumwami

Auteur de La Nouvelle Dynamique Politique en France, Editions l'Harmattan,

 

Publié dans emmankunz

Commenter cet article

Y.L. 07/07/2011 06:42



Je me suis précipité sur Google et Wikipedia pour savoir ce qu'était l'I.D.H. Curiosité, et surprise, aussi, de voir la Norvège en tête. La critique de la façon dont est établi cet IDH confirme
mes réserves....indulgentes (il faut bien essayer de se rapprocher de la mesure la plus exacte!). Si les norvégiens paraissent heureux, peu de français se satisferaient d'un mode de vie aussi
austère, en particulier sur l'alimentation, simple nécessité de l'existence. Pour le visiteur, elle est chère et nullement exaltante. Le moins qu'on puisse dire, c'est "qu'ils ne creusent pas
leur tombe avec les dents"!



Nouvelle Dynamique 18/08/2011 17:08



Il est certainement très difficile de trouver un indicateur pertinent pour chacun des pays du monde : l'IDH est un indicateur composite et pose même la question de ce qu'est un
"développement humain" ? Ce concept aurait la signification différente selon que l'on est aux USA (pays trop libéral), en France (très protectrice), en Allemagne (la valeur sociale de
l'homme est lié au travail), en Nouvelle Guinée (la vie de l'homme est rythmée par la nature !) ou dans certains pays africains (les rapports de force dans des rivalités ethno-tribales
déterminent la domination et le mieux-être relatif !). Aujourd'hui, certains économistes attachés à l'écologie avancent l'IPE (Indice de Performance Ecologique) : une notion qui a son sens
dans les pays industrialisés pollueurs de la planète mais qui n'est pas très pertinent pour les peuples vivant dans les forêts équatoriales ! En attendant, on se contente des "indices
quantitatifs" car il est difficile d'effectuer des "mesures qualitatives" qui fassent sens aux 7 milliards d'êtres humains... 



Y.L. 06/07/2011 06:15



Ce qui m'a frappé, dans les chiffres que vous avez dressés en tableaux, c'est la disparité des PIB par habitant, et le potentiel de croissance implicite des plus pauvres, ce qui n'est pas dans
l'air du temps! L'idéologie de la décroissance, ou celle de l'autarcie ont des adeptes bruyants dans les pays développés. Ces réalités mettent en valeur la volonté du Président Sarkozy d'associer
les pays émergents, encore seulement par la valeur de leur production, et non par le niveau de vie réel de leurs habitants, à la marche économique et politique du monde. 



Nouvelle Dynamique 06/07/2011 10:15



merci de votre commentaire. Effectivement, les pays émergents parmis les plus peuplés comme l'inde, la Chine, le Brésil présentent un potentiel intérieur de croissance car le niveau de vie moyen
de leurs habitant reste très faible en comparaison de leur PIB. Un autre indicateur met en lumière la justesse de votre commentaire : l'IDH de la Norvège (premier pays au monde en confort de vie
!) est de 0,971. Il est de 0,956 en France. Les pays occidentaux se retrouve dans cet ordre, au-delà de 0,9. Mais, le Brésil est à 0,813, la Chine arrive à 0,772 et l'Inde ne pointe qu'à 0,612.
Ces pays n'arrêteront pas la croissance industrielle qui est leur principal axe de développement pour rattraper le niveau de l'Occident.



Jean 02/07/2011 19:50



Bonjour Emmanuel


Cet état des lieux est interessant mais il serait encore plus interessant de proposer des hypothèses d'évolution sur le moyen long terme.


Sincères salutations


Jean



Nouvelle Dynamique 03/07/2011 12:44



Merci Jean de cette contribution à l'échange et au débat. Proposer une perspective d'évolution est toujours un exercice compliqué car les données conjoncturelles peuvent perturber l'analyse à
moyen et long terme. La période de crise internationale que nous traversons et dont personne ne sait mesurer la profondeur et l'étendue complique les extrapolations sur l'avenir. Le monde est en
totale recomposition sur les bases économiques mais des tensions peuvent engendrer des conflits violents au-delà des révolutions du monde arabo-musulman. Le monde de demain sera ce que les pays
émergents en feront, car le pilotage du monde va progressivement changer de pilote.