LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

Publié le par Emmanuel Nkunzumwami

LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION :

 QUELLES POLITIQUES ?

  De nombreux observateurs politiques s’étonnent que le débat présidentiel en cours s’intéresse à l’ECONOMIE et non aux débats de société. Aussi, nous nous focalisons tous sur l’EVALUATION CHIFFREE des promesses électorales de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal. Mais, oublions-nous que les choix effectués par chacun de ces candidats reflètent leur vision de la France d’après le 6 mai 2007 ? Mais quel est l’Etat du Monde en 2007 ? la Chine est devenue la quatrième puissance économique mondiale, bien avant la France et le Royaume-Uni. La France est la 6ème puissance économique, après les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne, La Chine et le Royaume-Uni à la fin de 2006. Le poids de la France dans l'Economie Mondiale est très faible : nous représentons 1,1% de la population mondiale et notre PIB pèse 17% du PIB des Etats-Unis, soit 3,4% du PIB mondial ! Notre champion mondial en chiffre d'affaires et en bénéfice, le Groupe pétrolier TOTAL n'a réalisé en 2006 que 105 milliards d'Euros et un bénéfice de 12,7 milliards d'Euros. En comparaison, le Groupe ExxonMobil (USA) a réalisé 290,3 milliards d'Euros de Chiffre d'Affaires et 30,4 milliards de bénéfice, Shell (Anglo-néerlandais) a réalisé 245,5 milliards d'Euros de Chiffres d'affaires et 19,6 milliards de bénéfice ; BP (Royaume-Uni) a fait un score de 204,7 milliards d'Euros et 16,9 milliards de bénéfice  et Chevron a réalisé 157,7 milliards de Chiffres d'Affaires pour 13,2 milliards de bénéfice sur la même période ! Nous sommes donc très loin des records mondiaux ! La croissance du PIB est parmi les plus faibles de la zone Euro, 2% à la fin de 2006 ! Très longtemps, nous avions accusé l’Allemagne de nous casser le sucre sur le dos avec son Mark. Aujourd’hui, nous accusons, à la fin de 2006, un déficit du commerce extérieur de 29 Milliards d’Euros alors que pendant la même période, l’Allemagne a réalisé un excédent commercial mondial de 168 Milliards d’Euros ! Pourtant, nous avons les mêmes soucis : un chômage de 9,5% en Allemagne contre 8,9% en France (officiellement !), une même monnaie : l’Euro (si l’Euro est fort pour la France , il l’est forcément également pour l’Allemagne), et nous avons subi la même hausse du prix du pétrole en 2006 (l’Allemagne importe son pétrole comme la France  !). Cependant, le coût salarial en Allemagne est de loin supérieur à celui de la France. De plus l’Allemagne vient de relever son taux de TVA de 3 points et nous a donc rattrapés. En 2006, nos exportations ont cru deux fois moins vite que celles de l'Allemagne ! Alors que nos importations ont progressé de +9,8% pour le grand bénéfice de la consommation et l'investissement intérieurs... Donc, nous avons contribué à la croissance des pays exportateurs en France alors que notre croissance est plus que molle !  Pire, la France devient le boulet de l'Europe car avec 2% de croissance en 2006, nous sommes passé 10ème sur les 12 pays de l'Euroland !!! Eh! oui. la production industrielle n'a fait que reculer trimestre par trimestre... Mais alors, où est le secret de l’Allemagne ? La réponse généralement admise : les PME allemandes sont plus grandes, plus conquérantes, plus exportatrices, plus mondialisées… Et que font nos PME en France ? Enfin, l'Allemagne a renoué avec les fondamentaux des Economies modernes : c'est l'économie industrielle qui soutient l'économie des services, et non l'inverse. Il n'y a pas d'économie solide et viable sans l'économie industrielle. C'est la leçon que nous donnent l'Allemagne, mais également le Japon, la Corée du Sud, la Chine et les autres pays émergeants.

  Alors que le Royaume-Uni a délibérément choisi l’Économie des Services (notamment en affirmant la City de Londres comme la principale place financière de l’Europe) et du commerce des services (financiers, notamment), l’Allemagne continue de miser sur l’Économie Industrielle et y réussit très fort. Et elle exporte ses machines-outils, ses automobiles, ses produits chimiques et pharmaceutiques, et ses technologies industrielles à travers le Monde. La croissance du monde est actuellement du côté des pays émergeants : Asie du Sud-Est, Amérique Latine, Chine, Inde, Pays producteurs de pétrole (Pays du Golfe, Iran, Indonésie, Algérie) et accessoirement les pays d’Afrique (producteur de l’essentiel des matières premières dans le Monde). Oui l’Économie s’est mondialisée !!! Et la Chine l’a très bien compris, puisqu’elle vient de détrôner la France dans son rang mondial et dans es relations avec l’Afrique. Le Sommet Sino-Africain de Novembre 2006 a réuni 48 chefs d’États et de Gouvernements à Pékin alors que la France peine à convaincre ses anciens partenaires francophones à Cannes cette semaine (sommet franco-africain du 15 au 18 février 2007). Le fanion « France » ne se vend plus ! La France est devenue un petit village du Monde, avec nos 63 millions de citoyens contre 6 milliards d’habitants de la Terre qui aspirent tous au développement. Nous devons alors voir le marché mondial comme notre marché et le conquérir comme nos compétiteurs. Et la dette alors ? Et comment allons-nous soutenir la demande de service intérieur, financer les investissements en France sans nous endetter alors que nous sommes déjà très endettés avec 1170 milliards de dette publique ? Nos  candidats ont donc raison de s’interroger sur « comment on fait » ? Donc raisonner sur la croissance. Mais la croissance du PIB ne se décrète pas. Alors, on revient sur les basiques de l’Économie :

  1°) D’abord vendre ce que nous avons produit aujourd’hui pour générer du Cash et élever le niveau de revenu de nos salariés. Donc nous devons conquérir tous les marchés du monde pour écouler nos productions.

  2°) Les salariés ayant du revenu conséquent consommeront et s’intéresseront, avec enthousiasme, dans l’investissement et le commerce international. Donc nous devons travailler plus pour accroître notre pouvoir d'achat.

  3°) Nos revenus améliorés, nos productions redynamisées, nos consommations assurées, etc.… l’État pourra retrouver les recettes de l’impôt et nous cotiserons plus et plus nombreux à la sécurité sociale pour le bien-être de tous. Aussi l’État pourra réduire la dette, soutenir les investissements publics nécessaires, et accompagner les entreprises qui grandissent…

  Et si nous retrouvons cette croissance tant rêvée, nous pourrons ensuite redistribuer comme le suggère Ségolène Royal, mais elle ne se rend pas compte que si nous distribuons ce que nous n’avons plus à une masse de plus en plus de pauvres, il n’y en aura pas assez pour tout le monde et la dette publique ne pourra que s’aggraver. Et les promesses ne pourront que rester vaines. Le monde a changé et la France est restée immobile. Pire encore, nous avons fermé les volets pour ne pas voir ce qui se passe à l’extérieur….

  Enfin, la France a une chance historique qu’elle n’a pas voulu saisir : les immigrés bien formés et capables de dynamiser le management interculturel dans le Monde. Les discriminations raciales et professionnelles que vivent les immigrés et les « français issus de l’immigration » les poussent à quitter le pays pour apporter leurs compétences dans les autres pays développés et bâtir l’économie avec ces pays. Ne nous étonnons pas qu’ils ne veuillent plus de nos produits ensuite…. Et que la France est perçue de plus en plus petite !!! Notre image à l’Étranger est très mauvaise car nous avons chassé les compétences qui nous auraient aidé à l’amélioré et nous maltraitons ceux qui ont choisi de vivre avec nous en nous apportant leur force de travail, leur savoir, leur savoir-faire et la connaissance qu’ils ont du Monde dont ils sont issus. La France est devenue un couloir de passage pour le Royaume-Uni et l’Amérique du Nord. Bientôt, elle le sera pour l’Asie. L’influence de la France dans le Monde est ainsi devenue si faible que les jeunes générations dans le Monde nous rejettent et ne veulent plus parler notre langue.

  Nous attendons de nos candidats à l’élection présidentielle qu’ils nous donnent une VISION de la France dans le Monde et qu’ils nous indiquent comment reconquérir les marchés mondiaux, comment générer de la croissance, comment améliorer nos revenus sans nous endetter, comment redonner de la dignité à tous les salariés, comment reconnaître les compétences de tous sans discriminations... Seul Nicolas Sarkozy donne aujourd'hui cette VISION.

   La France sera conquérante dans le Monde avec toutes les composantes de sa population, ou sera laminée et mourra enfermée dans ses frontières !

Publié dans emmankunz

Commenter cet article

zebulon 02/03/2007 17:03

Amen !

Emmanuel Nkunzumwami 20/05/2007 21:49

Merci de votre lecture.
Le blog est toujours actif et vos observations sont  toujours pris en compte.
A très bientôt.
Emmanuel