LA SITUATION COMPARÉE DU CHÔMAGE DANS LES RÉGIONS FRANCAISES EN FÉVRIER 2017

Publié le par Emmanuel Nkunzumwami

      La mesure du taux de chômage peut réserver des surprises. En effet, il exprime un rapport entre les personnes en situation de demande active d'emploi (catégorie A) et la population active sur un territoire. Or, le nombre de chômeurs peut rester identique, alors que le nombre de personnes actives diminue : maladies, accidents de la vie, vieillissement, changement de catégorie pour les actifs devenus inactifs, etc. Aussi, le taux peut augmenter par suite de la diminution du dénominateur. Or, derrière chaque chômeur peut se cacher des situations complexes : soutien à la famille avec des enfants et des parents âgés, par exemple.

      Aussi, nous présentons le chômage, en tenant compte de toute la population du territoire. Nous avons classé les situation en quatre groupes de départements, selon le nombre de chômeurs pour 100 habitants vivant sur le territoire : de 0 à 3 (plein emploi) ; 3 à 5 (intermédiaire) ; de 5 à 6 (instabilité sociale) ; et au-delà de 6 (fragilité explosive) pour les départements présentant une fragilité socio-économique, au sein des familles. Dans les deux derniers groupes, le vote des extrêmes (gauche ou droite) progresse. Plus qu'ailleurs, les populations fragilisées y sont exposées au dangers populistes.

Région des Hauts-de-France

Département

Chômeurs

(nombre)

Population

(nombre)

Chômage/P

(sur 100 hab.)

Oise

43 300

818 680

5,3

Pas-de-Calais

87 900

1 472 589

6,0

Somme

34 300

571 632

6,0

Aisne

36 700

539 783

6,8

Nord

178 800

2 603 472

6,9

Hauts-de-France

381 000

6 006 156

6,3

Dans l'importante région des Hauts-de-France, constituée de cinq départements et où le Front national a poussé au retrait de la gauche au Conseil régional, les départements de l’Aisne et du Nord plongent dans le rouge, au-delà de 6 chômeurs sur 100 habitants dans ces départements, en février 2017. Ces données pèsent dans les choix électoraux, tant pour la présidentielle que pour les élections législatives de 2017. Le poids du Nord, le département le plus peuplé de France, tire la moyenne à 6,3 chômeurs pour 100 habitants de la région.

Région de l’Île-de-France

Département

Chômeurs

(nombre)

Population

(nombre)

Chômage/P

(sur 100 hab.)

Yvelines

63 600

1 421 670

4,5

Essonne

58 600

1 268 228

4,6

Seine-et-Marne

65 900

1 377 846

4,8

Hauts-de-Seine

78 500

1 597 770

4,9

Val-de-Marne

74 700

1 365 039

5,5

Paris

131 400

2 220 445

5,9

Val-d'Oise

71 500

1 205 539

5,9

Seine-Saint-Denis

118 100

1 571 028

7,5

Île-de-France

662 300

12 027 565

5,5

En Île-de-France, la plus importante région française rassemblant 12.027.565 habitants,  le département de la Seine-Saint-Denis se détache dans le rouge, très au-delà de 6 chômeurs sur 100 habitants. Cette données pèse dans les choix électoraux, tant pour la présidentielle que pour les élections législatives de 2017. Les départements des Yvelines, de l’Essonne, de la Seine-et-Marne et des Hauts-de-Seine résistent mieux au chômage en Île-de-France. La moyenne de l'Île-de-France rejoint celle du département du Val-de-Marne, avec 5,5 chômeurs pour 100 habitants.

Région du Grand-Est

Département

Chômeurs

(nombre)

Population

(nombre)

Chômage/P

(sur 100 hab.)

Haute-Marne

8 400

180 673

4,6

Meuse

9 300

191 530

4,9

Marne

28 700

570 817

5,0

Bas-Rhin

56 500

1 112 815

5,1

Meurthe-et-Moselle

38 500

732 153

5,3

Vosges

20 300

373 560

5,4

Haut-Rhin

41 500

760 134

5,5

Moselle

58 500

1 045 154

5,6

Ardennes

16 600

279 715

5,9

Aube

20 400

308 094

6,6

 Grand-Est

298 700

5 554 645

5,4

Dans la région du Grand-Est, constituée de dix départements et regroupant 5.554.645 habitants, deux départements importants, la Marne et les Bas-Rhin résistent au chômage. Mais, il reste élevé dans la Meurthe-et-Moselle, dans le Haut-Rhin et dans la Moselle, alors qu'il explose dans le département de l’Aube. Dans le Grand-Est, ce sont les départements de la Moselle (5,6) et du Haut-Rhin (5,5) qui contre-balancent le Bas-Rhin (5,1) et la Marne (5,0), en tirant la moyenne de la région vers le haut, avec 5,4 chômeurs pour 100 habitants.

Emmanuel Nkunzumwami

Analyste économique et politique

http://www.africa1.com/spip.php?rubrique139

Twitter : twitter.com/Nkunzumwami

Situation comparée du chômage dans les régions françaises en février 2017.
Situation comparée du chômage dans les régions françaises en février 2017.
Situation comparée du chômage dans les régions françaises en février 2017.
Situation comparée du chômage dans les régions françaises en février 2017.
Situation comparée du chômage dans les régions françaises en février 2017.

Situation comparée du chômage dans les régions françaises en février 2017.

Publié dans Etudes

Commenter cet article