LES ENJEUX DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE 2017 EN FRANCE : 11 CANDIDATS ADMIS.

Publié le par Emmanuel Nkunzumwami

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 EN FRANCE : LA COURSE AUX PARRAINAGES EST TERMINÉE.

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A PRÉSENTÉ LES 11 CANDIDATS ADMIS POUR LE PREMIER TOUR DU 23 AVRIL 2017.
La course aux parrainages pour l'élection présidentielle est donc close ce vendredi 17 mars 2017.
Au dernier décompte du Conseil constitutionnel, publié le 18 mars 2017, seuls 11 candidats avaient réuni plus de 500 parrainages minimum obligatoires : F. Fillon (3635), B. Hamon (2039), E. Macron (1829), J-L. Mélenchon (805), J. Lassalle (708), N. Dupont-Aignan (707), N. Arthaud (637), Marine Le Pen (627) et F. Asselineau (587), P. Poutou (573) et J. Cheminade (528). Voilà les onze admis pour les suffrages en 2017. Un grand bravo à Jean Lassalle pour son premier Grand Oral au Grand Débat sur Africa N°1, mardi 14 mars 2017 ! D'autres candidats devraient s'y présenter... près de 3 millions d'auditeurs d'Africa N°1 en France sont également des électeurs.

Deux autres candidats ont dépassé les 300 parrainages, mais sans atteindre 500 parrainages obligatoire : A.Juppé (313), longtemps pressenti par son camp de la droite et du centre droit pour prendre le relai de F. Fillon au cas où la justice l'aurait déclaré inéligible ou s'il se retirait lui-même pour le respect de sa promesse de la primaire. En effet, il avait annoncé qu'il se retirerait de l'élection présidentielle s'il était "mis en examen". Mais, F. Fillon poursuit sa campagne "jusqu'au bout", provoquant les départs de nombreux soutiens importants de la droite et du centre. Il n'y aura donc pas de plan "B" pour la droite et le centre. Leurs électeurs se dispersent désormais entre M. Le Pen, F. Fillon et E. Macron. Enfin, une candidate de la diversité, longtemps plébiscitée par les Français parmi les personnalités préférés par ceux-ci, R.Yade, n'obtient que 353 parrainages. Il est clair que, être relativement connu ou avoir quelques sympathies dans le pays, cela ne suffit pas pour convaincre les élus à accorder leur confiance et leurs parrainages. Rama Yade n'a pas su constituer un réseau de relations politiques, depuis son éviction du Parti radical et de l'UDI, et elle s'est éloignée de celles et ceux qui pouvaient la porter, les Français de la diversité. Enfin, le contexte des relations tendues entre les Français et l'Islam a pu contribuer à ce décrochage, depuis les attentats et les élections régionales de 2015. Pour 2022, elle devra donc changer de stratégie et tisser des liens, si elle maintient sa volonté de se porter candidate à l'élection présidentielle.

Les lecteurs de "La France inquiète face à son avenir" (2016) et des deux derniers ouvrages consacrés à l'Île-de-France : "La diversité des électeurs de l'Île-de-France" (2016) et "Les enjeux électoraux de Paris et la grande couronne" (2017) retrouveront dans ces livres tous les départements des régions en tension et où le pôle des Souverainistes (FN, UPR et DLF) a réalisé les plus forts scores aux élections régionales de décembre 2015. Pour l'Île-de-France, ils trouveront les détails de chaque commune de plus de 800 habitants (pour 12 millions d'habitants de l'Île-de-France) où les scores et les potentiels de voix sont analysés selon les trois pôles (Souverainistes, Union de la droite et Union de la gauche). C'est un travail unique en France. Ces trois ensembles représentent plus 97% des suffrages exprimés en Île-de-France. L'auteur peut être "intellectuellement" satisfait qu'enfin les représentants nationaux du pôle des Souverainistes soient enfin réunis dans une même compétition à l'élection présidentielle, puisqu'ils avaient été analysés comme tels dans des ouvrages cités (FN, UPR et DLF). TOUT EST EXPLIQUÉ DANS CES OUVRAGES, et les trois partis sont analysés dans la constitution de ce pôle, dont le chef de fil reste le Front national. Mais, les trois composantes nationales du pôle des partis souverainistes ont bien été rassemblées dans les livres indiqués. C'est UN TRAVAIL DE RECHERCHE UNIQUE EN FRANCE. Les projections prennent ainsi leur force et leur plein sens. Les scores et les potentiels sont déclinés par commune. Les candidats à l'élection présidentielle et aux élections législatives ne pourront pas ignorer cette évolution de la sociologie électorale française. La vidéo suivante vous expose le contenu de ces livres pour la région de l'Île-de-France.

https://www.youtube.com/watch?v=ARErdPQeDiA


A LIRE AVANT D'ALLER VOTER ! POUR LES ACTEURS DE LA CAMPAGNE, CHAQUE COMMUNE EST INDIQUÉE AVEC DES SCORES COMPARÉS POUR MENER EFFICACEMENT LA CAMPAGNE SUR LE TERRAIN.

Ce samedi 18 mars 2017, il ne reste plus que 33 jours de campagne exactement.

Et n'oubliez pas vos rendez-vous de presse au Grand Oral du Grand Débat sur Radio Africa n°1, Paris.


Alors, pour paraphraser X. Bertrand, président de la région des Hauts-de-France "Au Travail !".

Emmanuel Nkunzumwami
Analyste politique et économique
Écrivain-Essayiste.

LES ENJEUX DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE 2017 EN FRANCE : 11 CANDIDATS ADMIS.
LES ENJEUX DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE 2017 EN FRANCE : 11 CANDIDATS ADMIS.
LES ENJEUX DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE 2017 EN FRANCE : 11 CANDIDATS ADMIS.
LES ENJEUX DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE 2017 EN FRANCE : 11 CANDIDATS ADMIS.
LES ENJEUX DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE 2017 EN FRANCE : 11 CANDIDATS ADMIS.

Publié dans FRANCE

Commenter cet article