POUR LA REFONDATION ET LE RASSEMBLEMENT DE L'UMP

Publié le par Nouvelle Dynamique

Le projet qu'Emmanuel NKUNZUMWAMI

propose à l'UMP s’articule autour de cinq points principaux :

 

 

1°-Tenir la gestion de notre Mouvement.

Nous devons clarifier les responsabilités des acteurs intervenant dans la gestion de notre mouvement, tant au niveau de la prise de parole que dans la gestion financière et de relations avec nos partenaires du centre droit. Nous devons produire les comptes de gestion et expliquer clairement les recettes et les dépenses du Mouvement. Travailler dans le souci de l’intérêt général, combattre les dérapages des dépenses incontrôlées, devenir exemplaire dans la tenue de nos comptes autant au niveau national que dans les fédérations. Nous devons clarifier nos relations avec les fournisseurs des services et nos partenaires de communication.

 

2°-Etre une force crédible de l’opposition et des propositions.

La France va mal, la majorité socialiste au pouvoir n’a pas les capacités de redressement du pays et l’opposition est devenue sourde et sans projet alternatif. Nous devons travailler sur les thématiques, sous forme de projets avec des experts au sein et en dehors de notre Mouvement. Notre Mouvement doit produire en interne des propositions concrètes et crédibles sur l’ensemble des orientations industrielles, économiques, sociales et sociétales de la France. J’animerai des équipes en charge de ces thématiques et nous produirons, pour nos fédérations, des orientations claires de notre Mouvement et nous les aiderons à s’en approprier.

 

3°- Ouvrir le Mouvement sur la société et les acteurs du changement.

Notre Mouvement est devenu de plus en plus élitiste et s’est coupé de la société au cours des dernières années. Le pouvoir a éloigné les dirigeants du peuple et les dirigeants se sont constitué des clubs fermés. Nous devons réinvestir la société, le monde associatif, les acteurs sociaux et les opérateurs économiques (notamment les agriculteurs, les artisans, les jeunes entrepreneurs, etc.) qui seront nos interlocuteurs permanents pour agir dans la société et transmettre nos convictions, nos valeurs et nos propositions pour le redressement du pays.

 

4°-Agir constamment pour et avec la jeunesse.

L’éducation est le pilier de construction de la nation et l’investissement pour son avenir. Nous devons proposer fortement nos idées pour l’amélioration de la qualité de l’éducation de notre jeunesse, proposer des actions pour la formation professionnelle et l’apprentissage, accompagner l’excellence des jeunes vers la recherche et la création des entreprises, maintenir les contacts étroits avec l’enseignement supérieur et la recherche, valoriser nos jeunes talents pour préparer la relève au sein du Mouvement et dans la gestion des affaires du pays, ouvrir notre jeunesse à la mondialisation. Nos jeunes ne doivent pas avoir peur de l’avenir, mais devenir les acteurs majeurs de notre avenir à tous.

 

5°-Construire des projets structurants pour la reconquête.

Le Mouvement doit, dès maintenant, construire des projets dans tous les domaines de la gestion publique pour préparer la reconquête. Après les victoires aux élections municipales de mars 2014, nous devons structurer nos ambitions, les projets d’avenir et décliner nos programmes d’actions pour l’intérêt général pour les élections territoriales de 2015. Le Mouvement doit se mettre en ordre de marche pour préparer les primaires de 2016 et accompagner par les projets nouveaux et ambitieux notre prochain candidat à l’élection présidentielle de 2017. La victoire sera la rencontre entre le résultat d’un travail collectif de fond, des projets clairs des réformes de structure pour nos concitoyens et la personnalité capable de rassembler la droite et le centre droit d’abord, et la majorité des électeurs pour la victoire, ensuite.

 

La situation financière, économique, sociale et morale de la France est très dégradée. Le chômage poursuit son ascension, la reprise de la croissance économique est remise à plus tard, la gestion publique nous enfonce davantage dans les déficits et la dette abyssale. Les Français ne croient plus aux partis de gouvernement, et se tournent de plus en plus vers l’extrême droite. Il nous appartient de leur redonner le sens du combat pour de l’intérêt général, les moyens du redressement national et les raisons d’espérer un avenir meilleur, une ambition que porte l’UMP.

Bien amicalement à vous,

Emmanuel Nkunzumwami

                                Essayiste et analyste politique

 

                               Auteur de :

 La nouvelle dynamique politique en France ;

Le Partenariat Europe-Afrique dans la mondialisation ;

 La montée de l’extrême droite en France.

L'Avenir de la France est lié à celui de l'Europe.
L'Avenir de la France est lié à celui de l'Europe.
L'Avenir de la France est lié à celui de l'Europe.
L'Avenir de la France est lié à celui de l'Europe.
L'Avenir de la France est lié à celui de l'Europe.
L'Avenir de la France est lié à celui de l'Europe.
L'Avenir de la France est lié à celui de l'Europe.

L'Avenir de la France est lié à celui de l'Europe.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article